xcs2b_01_header.jpg.pagespeed.ic.7S4UmYqq6K

Dans la photographie, il y a surtout le photographe et son confort …

Sur ce point, on peut avouer que les constructeurs de boîtiers ont oubliés de tailler des courroies à hauteur de leurs boîtiers.

Mais voici une courroie adaptée au poids et à l’encombrement de nos précieux.

Dans un premier temps, je n’étais pas intéressé par ce genre d’accessoire , mais après quelques reportages au 70-200 2.8, on change vite d’avis.

Je m’étais renseigné sur la Courroie Blackrapid, après contact avec le magasin Wshop, j’apprends qu’ils ne la vendent plus du à quelques soucis de fiabilité.

Ils vendent à présent la marque Carry Speed , j’ai donc choisi le modèle MK2.

Premières impressions

Le prix 69 euros , couteux pour une courroie !

A l’ouverture on trouve dans le package la courroie, le plateau RC3 , une seconde sangle pour un téléobjectif et une dragonne à main.

Le principe est selon moi, le mieux pensé du marché, un plateau qui se visse sur le boitier, une boule que l’on visse sur ce plateau et une accroche sur la sangle qui vient se visser dessus . Rien de bien sorcier, simplement un système de rotule.

Détail

La sangle néoprène est souple, elle donne un peu l’impression de se détendre à long terme, on verra!

La possibilité d’accrocher un téléobjectif en même temps que le boitier pour un meilleur soutien me rassure, je n’ai pas envie de fier mon boitier + 70-200 2.8 à un seul point d’accroche.

Le coté pratique de la Carry Speed est son plateau, on peut aisément venir y ajouter un plateau pour trépied. Logique me direz vous, mais non, la blackrapid ne le permet pas.

La Carryspeed empêche tout frottement entre la sangle et le boitier , ce que n’empêche pas sa rivale.

Aucune gène n’est à signaler en prise « portrait » même sur monobloc.

Sur le terrain 

Première utilisation lors du reportage du carnaval Vénitien d’Annevoie, un confort parfait , sa sangle tient bien, inutile de la glisser vers l’arrière sans cesse .

Le boitier tombe à bonne hauteur et le glissement du boitier le long de la sangle est parfait.

3h30 plus tard, je n’ai pas de gène à l’épaule contrairement à la sangle Nikon qui m’aurait déjà blessé.

Seul point négatif , le rangement de la sangle dans le sac est très périlleux si on la laisse montée , faites attention à vos autres objets présent dans le sac pour ne pas les endommager.

Hormis ce petit bémol de rangement, j’ai trouvé la sangle que je cherchais depuis un temps !

Une belle vidéo :

Commentez l'article

   

%d blogueurs aiment cette page :